Interrupteur volet roulant : comment le choisir ?

L’interrupteur de volet roulant est réservé aux volets roulants filaires, les autres types étant contrôlés à l’aide de télécommandes. En fonction de son emplacement et du point de contrôle, vous serez amené à faire plusieurs choix le concernant.

Interrupteur et volets roulants filaires

L’interrupteur est utilisé pour des volets roulants filaires. Il s’agit d’une motorisation qui a recours à des câbles et qui s’appuie sur le système électrique de l’habitation. Cette motorisation s’oppose à une motorisation radio télécommandée où les volets roulants peuvent être contrôlés à distance. La motorisation filaire est par ailleurs beaucoup moins coûteuse que son homologue radio télécommandée. Les travaux à effectuer sont tout de même plus lourds pour ce type de motorisation.

Outre le prix du volet roulant, choisir entre volet filaire ou radio-télécommandé dépend également de la configuration de son habitation car parfois, il n’est pas possible de raccorder le volet roulant au tableau électrique surtout que le volet roulant doit avoir sa propre protection au niveau de ce tableau (c’est imposé par la norme NF C 15-100).

L’interrupteur d’un volet roulant filaire peut être mis en place de deux manière différentes : il peut être encastré ou en saillie.

  • L’interrupteur en saillie : ce type d’interrupteur est préféré lors d’une rénovation car les travaux nécessaires sont beaucoup plus simples à réaliser. Les fils sont reliés à l’interrupteur par des goulottes.
  • L’interrupteur encastré : la mise en place de ce type d’interrupteurs nécessite beaucoup plus de travail notamment pour pratiquer la saignée, prévoir les passages des câbles et le colmatage des trous. Il est beaucoup plus discret car on ne voit pas les fils mais il est préféré pour une habitation neuve.

Comment choisir son interrupteur de volet roulant ?

  • En fonction du nombre de points de commande : lorsqu’il y a deux points de commande, on parle d’un interrupteur va-et-vient et lorsqu’il y en a plusieurs, on parle d’un télérupteur.
  • Interrupteur simple et interrupteur plus élaboré : le type d’interrupteur le plus courant est un interrupteur muni d’un bouton avec deux positions, une haute et une autre basse. Certains fabricants (notamment Somfy) proposent un interrupteur avec un troisième bouton pour arrêter le volet roulant pendant sa course. Vous pouvez pousser la sophistication plus loin en optant par exemple pour un interrupteur avec horloge de programmation ou un inverseur à clé qui permet de mettre le volet en marche ou de l’arrêter à l’aide d’un simple tour de clé. Ce dernier type d’interrupteur apporte un vrai supplément de sécurité.
  • Interrupteur intérieur et interrupteur extérieur : les interrupteurs offrent différents niveaux de protection selon qu’ils soient destinés à être placés à l’intérieur ou à l’extérieur. Idéalement, un interrupteur extérieur doit résister à la poussière et à l’eau mais également aux chocs mécaniques. Vous pouvez vous référer à l’indice IP qui doit être d’au moins 25 et dans l’idéal 65 ou plus.

Notre passion, la rédaction :